Les usages de drogues à l’adolescence en Nouvelle-Calédonie

Les usages de drogues à l’adolescence en Nouvelle-Calédonie

Rédigé le 15/04/2020

Depuis 2000, l’enquête ESCAPAD interroge les adolescents âgés de 17 ans de nationalité française. Elle vise prioritairement à quantifier, sur l’ensemble du territoire national, la consommation de produits psychoactifs, licites et illicites en population adolescente. Dans cet objectif, l’exercice 2017 a intégré, pour la troisième fois après les enquêtes 2005 et 2008, un échantillon d’adolescents de Nouvelle- Calédonie.

Qu’il s’agisse des consommations de tabac, d’alcool et de cannabis, les jeunes âgés de 17 ans en Nouvelle-Calédonie présentent globalement des niveaux d’usage supérieurs à ceux mesurés en France métropolitaine. Les consommations des autres drogues illicites se révèlent similaires à celles mesurées chez leurs homologues métropolitains. On retrouve également, comme sur l’ensemble du territoire national, des écarts importants dans les niveaux d’usage entre les filles et les garçons, qui apparaissent en outre plus marqués même s’il n’est pas possible de conclure statistiquement sur ce point.  

Si les niveaux de consommation de substances à l’adolescence ont eu tendance à baisser en France métropolitaine au cours des dernières années, les niveaux sont, cependant, restés stables en Nouvelle-Calédonie entre 2005 et 2017, les comportements d’alcoolisation importante ou l’expérimentation d’une drogue illicite autre que le cannabis, ayant eu tendance à se développer.

Alors que les autres territoires ultra-marins présentent des niveaux de consommation généralement très en deçà de la moyenne métropolitaine, la Nouvelle-Calédonie affiche donc un profil qui se démarque.

En savoir plus